Agrandir le plan
Home / Projets / NUTRIS : Nutrition Renforcée et Intégrée pour la Santé

NUTRIS : Nutrition Renforcée et Intégrée pour la Santé

vice-president Le projet NUTRIS (Nutrition Renforcée et Intégré pour la Santé), anciennement connu sous l’appellation Convention programme est un projet multipays et multi annuel qui a lieu à Djibouti, Madagascar et Tchad. Le titre du programme est: Renforcer l’expertise et l’influence d’ACF et de ses partenaires de la société civile du sud en matière de lutte contre la sous-nutrition dans 3 pays d’Afrique subsaharienne. C’est ainsi un projet conjoint ASRADD / ACF.

Le vice-président, le RRDA Plaidoyer d’ASRADD et la référent plaidoyer  multi-pays d’ACF

Le projet NUTRIS a débuté véritablement au cours du mois de novembre 2015. Cette phase de lancement a connu plusieurs étapes qui se sont succédés entre novembre 2015 et janvier 2016.

  • Elaboration des AoP

En plus de l’Accord cadre de collaboration entre ACF et ASRADD signée en Mai 2015 et qui facilité la signature du MoU entre ACF et ASRADD, le présent projet NUTRIS devait être encadré par un accord opérationnel de partenariat entre ACF et ASRADD.

  • Lancement du projet

Le processus de lancement des projets a compris entre autres, les visites d’introduction de l’équipe des deux projets aux bailleurs et les partenaires étatiques. Ensuite un mapping des acteurs de la société civile a été faite en recourant à plusieurs bases de données d’OCHA, des clusters et de DONG. Ce travail préalable a permis une grande mobilisation des acteurs clés  de la partie gouvernementale, des agences des Nations, des OSC et des bailleurs de fonds des deux projets et des medias.

  • photoDiagnostic du partenariat avec ASRAD
  • Staffing et mis en place des procédures administratives,  financières, des ressources Humaines et de la logistique 
  • Mise en place des organes de gouvernance : Comité directeur, réunion de coordination

La consultante RSS de ACF, en étroite collaboration avec le Responsable du département plaidoyer Adjoint d’ASRADD ont conduit l’étude sur le diagnostic et programmation pour le Renforcement du Système de santé dans la région.

Ce travail qui a pris place entre décembre 2015 et janvier 2016 s’est déroulé en 5 phases :

(1) la phase préparatoire durant laquelle les autorités sanitaires et les partenaires au niveau central et régional ont été informés sur l’importance  de leur participation et la valeur ajoutée de cette étude pour la région et le pays. Ces organisations ont constitué le comité de pilotage pour certains, et le comité élargi pour d’autres ; (2) la collecte de données secondaires qui a permis d’identifier les documents et les bases de données (publications et littérature grise) auprès des responsables ou points focaux des différentes organisations, du niveau central au niveau des districts sanitaires ; (3) la collecte de données primaires qui a utilisé trois techniques (l’observation directe , l’entretien individuel et les discussions de groupe ) ; (4) l’atelier de validation des résultats, notation et priorisation et (5) l’atelier de programmation.

Formation en communication du personnel d’ASRADD

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet :« Renforcer l’expertise et l’influence d’Action Contre la Faim (ACF) et de ses partenaires de la société civile du sud en matière de lutte contre la sous-nutrition dans trois pays d’Afrique subsaharienne (NUTRIS), le département PLAIDOYER a organisé le Jeudi 23 Juin 2016 dans la salle de réunion d’ASRADD, une formation en communication à l’endroit des membres de cette ONG partenaire.

L’objectif général de cette formation est de renforcer les connaissances du personnel d’ASRADD sur la communication et le fundraising. Il s’agissait en effet de :

  • Présenter les étapes d’élaboration d’un plan de communication
  • Fournir des conseils pour l’utilisation des outils de communication
  • Donner un aperçu sur la place de la communication interne au sein d’ASRADD
  • Faire un aperçu sur le Fundraising d’une OSC nationale

tgroupe3 formation atelier

Le Coordinateur Adjoint Projet, assurant différentes formations aux OSC

Missions conjointes

ASRADD en tant ONG intervenant dans la région du Kanem participe à l’évaluation conjointe multisectorielle regroupant les partenaires humanitaires et les services techniques étatiques. C’est à la suite de la réunion de coordination générale humanitaire du 28 juin dernier à Mao, les participants ont été unanimes d’effectuer une mission conjointe multisectorielle d’évaluation dans la région du Kanem et ceci en concordance avec les plans d’action des différents mécanismes de coordination. En effet, dans le contexte général de la région, l’on déplore un déficit des données sectorielles pour un baseline en cas de crise. Même si ces données sont disponibles, elles sont disparates et leur accès est un réel problème. Ainsi, il est très difficile d’avoir une vue d’ensemble de la région. D’où l’objet de la mission.

Cette mission conjointe des services techniques étatiques, des partenaires et des membres de la société civile a couvert trois Départements de la région à savoir le Kanem, le Nord Kanem et le Wadi Bissam.

Les objectifs sont les suivants :

  • S’assurer des conditions du démarrage de la campagne agricole 2016 et de son déroulement dans l’ensemble de la région
  • S’enquérir de la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle actuelle des populations et de leurs moyens d’existence.
  • Identifier les poches de vulnérabilité existantes dans les diverses localités et les causes de cette vulnérabilité.

Méthodologie :

  • L’observation tout au long des parcours, les prises de photos et de coordonnées GPS
  • Les entretiens avec les personnes ressources : autorités locales, chefs de villages, chef de zone, chef de poste, chef sous-secteur, auxiliaire d’élevage, animateurs, infirmier ou sage-femme
  • Entretien sur la base d’un questionnaire structuré notamment avec des focus groupes
  • Outils de collecte et de traitement de données : Kobocollect ainsi que les GPS

amdoubak rencontre mondo

Rencontre avec les communautés sur le terrain

Pour plus d’info voir les rapports ci dessus

rapportconference-regionale

enquete_cap

 

 

Top