Agrandir le plan
Home / Event / Projet « Care Group » Femmes Amies des Bébés

Projet « Care Group » Femmes Amies des Bébés

Sep
26

Avec l’appui de l’UNICEF, ASSRADD a mis en place un projet novateurs intitulé « Care Group » Femmes Amies des Bébés dans deux district au Guéra Mongo et Mangalmé.

Ce projet vise à apporter un appui aux communautés des 2 Districts sanitaires du Guéra à savoir Mongo et Mangalmé à travers la mise en œuvre d’un paquet de prévention à assise communautaire et le renforcement de la qualité des soins selon l’approche de la fenêtre d’opportunité de 1000 jours avec un accent particulier sur la mobilisation des communautés bénéficiaires pour une pérennité de l’action.

La présente stratégie d’intervention vise à l’introduction des approches novatrices pour assurer un changement de comportement positif permettant aux «femmes amies des bébés »(FAB) de mettre en place la fenêtre d’opportunité de 1000j. Pour ce faire, un diagnostic social est organisé dans les villages des 29 aires de santé des deux districts de Mongo et Mangalme. Ce diagnostic social consiste à organiser dans les villages des rencontres communautaires regroupant toute la population pour discuter des problèmes de santé et nutrition dont la population est confrontée. Au cours de cette rencontre, l’équipe d’ASRADD a présenté le projet et l’appui qu’il peut donner ainsi que les attentes envers ces populations. Ceci permettra de définir un contrat social ou chaque acteur connaitra son rôle, ses obligations pour améliorer la situation sanitaire et nutritionnelle. Au cours de cette rencontre, l’approche « Groupe de soins » sera aussi présentée et permettra à chaque groupe de 15 à 20 femmes d’identifier deux parmi elles appelées « femmes amies des bébés »(FAB) » qui vont les représenter dans les rencontres mensuelles de transfert de compétence et de suivi des activités.

Ainsi, ASRADD a récriuté au total 10 animateurs/animatrices 5 à Mongo et 5 à Mangalmé sont formés sur l’approche avant leur déploiement afin qu’ils assurent le suivi des Groupes de soins comprenant 15 à 20 femmes. En plus de cette induction sur l’approche, les animateurs/animatrices de ASRADD ont bénéficié d’une formation sur le continuum de soin qui va de la conception jusqu’à l’âge de 5 ans. Ainsi, les animateurs/animatrices jouent le rôle de superviseurs et de formateurs aux groupes de soins en s’assurant que celles-ci ont des connaissances approfondies sur les actions suivantes :

  • Accouchement assisté par un personnel médical
  • Les actions essentielles de nutrition
  • Consultations prénatales
  • Consultations postnatales
  • Vaccination
  • Suivi de la croissance
  • Les signes de danger et la recherche de soins médicaux y compris la malnutrition
  • Les actions essentielles d’hygiène

Cette formation a permis aux animateurs/animatrices d’organiser une fois par mois des rencontres avec les FAB (Femmes Amies des Bébés) pour renforcer leurs compétences et recueillir les rapports d’activité du mois passé. Ces FAB à leur tour  rencontre leurs paires pour partager leur connaissance et faire le suivi de l’application des mesures au sein des ménages.

Ce modèle s’appuie aussi sur une implication effective des leaders communautaire et des personnes influentes comme les grand-mères et les hommes chef de ménage.

Chaque femme amie de bébé va à son tour mettre en place un groupe de soin qui comprend en moyenne 10 à 15 femmes en âge de procréer issues des ménages de son voisinage. Le rôle assigné à la femme amie des bébés est de s’assurer que les femmes et les enfants de moins de 5 ans des ménages appartenant à son groupe ont des connaissances améliorées sur les pratiques essentielles citées ci-dessus et les mettent en applications.

Cela signifie de s’assurer que chaque femme enceinte fasse ses CPN, accouche dans une formation sanitaire, son enfants est mis au sein dès la 1ère heure qui suit la naissance, et est allaité exclusivement pendant les 6 premiers mois. De plus, le suivi de croissance de l’enfant sera fait tous les mois, il sera correctement vacciné, et recevra la vitamine A et le déparasitage au moment opportun et une alimentation adaptée à son Age. Ces actions seront complétées par l’application de mesures d’hygiène dans les ménages tels que le lavage des mains ou la construction de latrines grâce à un soutien mutuel communautaire.

A ce titre ASRADD appuie la mise en œuvre de cette suivi de ces activités et appuiera les cellules de soutien des AME au niveau communautaire.

En plus d’œuvre à l’adoption des pratiques adéquates de santé, nutrition et d’hygiène au niveau communautaire, ASRADD assure aussi un appui aux centres de santé des deux districts à travers le suivi des plans d’action élaborés suite à l’analyse des goulots d’étranglement fait conjointement par la DNTA, UNICEF, la DSR et DS. La collaboration avec les ONG sœurs sur place est effective pour s’assurer de la qualité de l’offre des structures de santé une fois que la demande sera boostée au niveau communautaire.

Top